Craioveanu Gheorghe (Methodele Craioveanu)
Contact: tel; 021.430.15.04 / 0739.920.218,
e-mail: craioveanug12@gmail.com; craioveanug6@gmail.com;
craioveanug@yahoo.com
Feacebook: Craioveanu Petre Gheorghe

Pour être un site moderne et actuel j’ai apporté des changements de fond dans la logique, la mentalité, la technique et le comportement des joueurs et des entraîneurs en fonction de la façon dont le site a encadré des mises à jour méthodiques dans le contexte d’aujourd’hui.

Beaucoup d’entraîneurs croient que l’obtention d’une licence „PRO” signifie qu’ils sont des entraîneurs totaux et même les meilleurs!!!.
Un proverbe dit „C’est pas grave que tu te considère bon, ce n’est pas grave quand tu te considère très bon mais c’est un danger de penser que tu es «le meilleur». Premièrement être un entraîneur de haut niveau il faut avoir un „IQ ” de plus de 120 et être reconnu ne serait-ce qu’en Europe. Le simple fait que les entraîneurs veuillent avoir accès à d’élite du football „européenne et mondial” n’est pas une condition, si cela n’est pas prouvé aussi par des „bons résultats”!!!.

Détaillons certains aspects :
Tout d’abord, en tant qu’entraîneur, vous devez être un bon psychologue, avoir de la patience avec les jeunes talents, faire des séances d’entraînement selon des méthodes bien établies qui contiennent „la perspicacité, l’attention distributive, l’intelligence, la conception, la vision sur le terrain, etc. pas les brefs entrainements que je vois sur les bases sportives de Bucarest du genre „tiens la balle et donnes-moi aussi toi la balle et un fait également un tour du stade et voila c’est fini l’entrainement pour aujourd’hui.

Avoir des «Méthodes d’entrainement” vérifiées et mises en œuvre, sous forme de résumés, des extraits de „méthodes de formation spécialisées” conformément aux „Méthodes Craioveanu ” (à noter, „les méthodes Craioveanu sont completes mais dans ce matériel, je ne peux developer que leurs effets et non «les méthodes d’application, qui ne seront appliquées que par moi dans un club professionnel de division „A”), méthodes basées sur des études de nombreux cas, mis en œuvre, et dont les résumés de méthodes d’implementation ont été mis en place.

Vous devez savoir visualiser, la capacité et le niveau d’intelligence, le facteur d’intelligence mesurable en Roumanie et en Europe tel que le spécialiste de Harvard Daniel Goleman, qui se réfère au facteur d’intelligence par le EQ quotient émotionnel, qui peut s’apprendre, se développer et s’améliorer à tout âge. Il représente la combinaison des habilités personnelles avec l’expérience, c’est à dire la maturité affective qui procure une promotion dans votre choix de carrière.

Si vous créez un équilibre entre le QI et le QE, la route vers réussie manageriale est ouverte. Par les réactions rapides, des qualités particulières de sprint et de rupture de rythme du sportif future „Joueur”. Il faut voir dans quelles conditions peut s’encadrer le jeune dans le programme d’initiation et d’amélioration des «réflexes conditionnés, du jeune futur „joueur de football” jeune qui après des entraînements soutenus peut atteindre un QI de 120 et dans des cas exceptionnels un QI de 140.

Dans un autre ordre d’idées, la formation de jeunes footballeurs se font actuellement également avec des équipements modernes que tous les pays en Europe et dans le monde ne possèdent pas.
En Roumanie, les seuls dispositifs de formation sont intégrés dans «le concept Craioveanu contenant” des méthodes et des équipements de formation afferents” et je ne sais pas si je me trompe, mais je pense qu’ils sont uniques en Europe et peut-être au monde.

En plus de tout ce qui précède, un entraîneur méthodiste doit savoir corriger avec des tares avec lesquels le jeune arrive à un club de football. Par exemple, un jeune homme qui sort d’un entourage inappropriée par rapport à la profession de „Football”.

Dans «Méthodes Craioveanu » il y a des corrections pour des joueurs talentueux qui méritent l’effort de l’entraîneur. Le temps des joueurs indisciplinés dans les stades est revolu, ayant le caractère réfractaire au football moderne.
Il y aura des footballeurs de plus en plus „élevés”. En même temps pour les joueurs de talent à travers les «méthodes Craioveanu” il est prévu la possibilité de formation de joueurs tels que les citoyens qui, après qu’ils aient l’âge de laisser le „Football de Performance”, que ce joueur ait une «profession».

Dans ce site, en raison de situations particulières et dans des contextes différents, je serai obligé de répéter les passages précédents.

Dans un autre ordre d’idées, je vais me référer au comportement indécent et irrespectueux de l’entraîneur „de la nationale roumaine, M. Piturca !!!”, qui s’est permis d’offenser un véritable entraîneur, avec des résultats exceptionnels dans „Dinamo Bucarest, M. le général entraîneur Cornel Dinu. Mis à part le fait que monsieur l’entraîneur Piturca ne peut pas s’élever au meme niveau que monsieur le général et entraîneur Cornel Dinu, ses déclarations à la télévision sont «rurales» dans un autre pays d’Europe, il aurait été congédié immédiatement parce entache l’image du pays.

Etant „Dinamoviste convaincu” depuis la fondation du Club Dinamo de Bucurresti au fil des ans depuis 1964, j’ai observé tous les entraîneurs qui ont visité cette équipe de football. Le meilleur entraîneur avec les succès les plus notables était «Monsieur le général Cornel Dinu” (Mircea Lucescu, etc.) et cela peut être expliqué parce qu’il n’était pas seulement un joueur et entraîneur, mais il a fait un collège, même s’il était procureur, cela a développé son mental et l’a aidé à faire une analyse pertinente, à la fois des matchs de football et des joueurs qu’il a formés et va formé et ne les a pas acquis tout prêts, comme le font la plupart des entraîneurs pour ne plus se fatiguer, (comme les entraîneurs ne paient pas les joueurs qu’ils désirent, mais c’est le „patron ou le président du club” qui les paient), ou ils n’ont pas d’outils didactiques, de méthodes d’enseignement modernes, etc. Pour être entraîneur comme M. général Cornel Dinu (voir les discours élevés sur les antennes de télévision), vous devez d’abord connaître tous les défauts des joueurs et voir les possibilités de corriger ces défauts (si le joueur en vaut la peine, par un comportement exemplaire) puis, les qualités sportives, en commençant par la première épreuve d’effort, la vitesse, les réflexes conditionnés en ordre, pour atteindre les étapes les plus importantes dans la formation du joueur telle «la spécialisation et l’amélioration des réflexes conditionnés natifs” (par le biais de la formation du plus haut niveau technique, voir le site www.craioveanug.ro/football) parce que dans le football moderne, cela ne marche plus avec les entrainements superficiels tels les „entraînements” qui n’ont pas un cours naturel et une methodologie de formation au sens de courir dans un rythme acceleré crescendo pour obtenir un temps de 11,5 / 100 mètres, jusqu’à une formation spéciale pour les athlètes talentueux unir 10,5 (10,2/100 mètres, pour les joueurs exceptionnels).

Dans les phases ultérieures on précèdera aux tirs et aux passes de précision, à l’équipement et culminant avec les ruptures de rythmes accéléré subitement et avec beaucoup d’effet, à la performance unique et d’autres procédés.
Ce que j’ai dit plus tôt, peut conduire l’équipe de la Roumanie ou n’importe quel club de Roumanie au circuit d’Europe et du Monde. Mais cet objectif devrait commencer à partir de la FRF et du comité technique FRF.
En FRF, il faut être un spécialiste pour comprendre ce que j’ai écrit ci-dessus. Et sachez Messieurs!! il est important d’avoir une „licence PRO, mais pas nécessairement, si vous ne «l’honorer pas». Et je vais vous donner un exemple concret: Albert Einstein a été déclaré, „retardé” dans son enfance parce que ceux autour de lui ne comprenaient pas les visions modernes et à un niveau hors du commun, plus tard pour être considéré „le père de la théorie de la relativité”.
Ceci met en evidence ce qu’est le facteur intelligence „humain maximum” niveau „6” (QI 180), le plus grand dans mon avis. Et je dis cela parce que pour moi, certains on qui on la prétention d’avoir une licence „PRO” que mes „méthodes” sont utopiques. J’ai réalisé donc que j’ai à faire avec des entraîneurs qui ont obtenu leurs «licences PRO”, par diverses méthodes, qui ne semblent pas si „orthodoxes” alors que vous n’êtes pas en mesure de lire les documents de „du debut à la fin”.

Revenant au football en Roumanie nous sommes arrivés, en 2013, qu’aucune équipe de football ne puisse se qualifier à une „finale européenne, sans mentionner que l’équipe nationale n’a pas réussi à se qualifier pour le Championnat d’Europe et du Monde parce que certains des meilleurs entraîneurs que Lucescu agissent à l’étranger .
Les dirigeants de la FRF se sont demandé pourquoi? .
Quelles sont les causes pour lesquelles la Roumanie qui a le meilleur matériel génétique des athlètes et des entraîneurs ne participent pas à la Coupes d’Europe et du monde ? n’ai même pas dépassé la phase des groupes.

Pouvons-nous encore parler de la performance de football en Roumanie?
Tous les entraîneurs se vantent de „la licence PRO”, mais ils n’ont pas aidé pour accéder à aucune Coupe d’Europe?.
Notez que l’actuel entraîneur de „l’équipe nationale M. Piturca a eu un moment de sincérité quand il a dit, je cite: „les joueurs actuels en Roumanie, en ce moment, ne peuvent faire face aux joueurs en Europe qui sont à un niveau supérieur”. (Je me demande Quelle est la contribution de M. l’entraineur” national”?, (payer €450 000)? Et j’ai donc raison, quand je dis que les joueurs de cette génération ne sont pas formés par les meilleurs méthodes de premier rang d’un „méthodiste” de haute performance (premièrement un méthodiste s’occupe des performance techniques individuelles des joueurs séparement), parce que les seules méthodes de haut niveau sont celles de Craioveanu. Voir le site www.craioveanug.ro/football et ne pas dire que la Roumanie n’a pas de footballeurs de niveau européen. Si nous n’en avons pas „créons-les, parce que nous avons des jeunes, plus précieux que ceux de l’Europe (voir, Chiriches), etc.

En ce qui concerne l’équipe de football Dinamo Bucarest ,Si le général Cornel Dinu ne souffrait pas du mal du coeur, il aurait pu reprendre la fonction d’entraîneur-chef, j’aurais pu aider l’équipe, non seulement à remporter le championnat roumain, mais je l’aurais conduite dans toutes les coupes d’Europe en un an).
J’espère que, finalement, la gestion de l’ équipe de football Dinamo Bucarest se rendra compte que (je suis heureux que finalement elle a changé „le président du conseil de „Dinamo”), il faut premièrement un méthodiste et un entraîneur valable parce que cela ne peut plus continuer ainsi.
Il convient de noter que le football moderne, ne peut pas être fondée uniquement sur une personne mais c’est aussi un jeu d’équipe (voir FC Barcelone ) .
Moi tout au moins je suis fatigué des excuses!!! Par conséquent il faut des appareils qui vont compenser le manque de réactions rapides, qui sont obtenues habituellement pendant des périodes plus longues (quatre ans au lieu d’un an), moi j’utiliserais de l’équipement de dernière génération dans la formation personnelle dans les processus techniques de formation de chaque joueur séparément et amenant chaque joueur à un haut niveau et ainsi les transformer en étoiles qui, après 25 années peuvent être vendus (et j’explique: après 25 ans lorsque le joueur devient une star internationale, commencent à participer à des publicités et autres activités, sachant qu’il faut gagner de l’argent, que à 30 ans après quand il renonce au football de performance il ne restera pas sans moyens d’existence assurés), mais qui diminuent l’intérêt du joueur, sachant qu’il a l’argent assuré du salaire et alors chercher à obtenir encore plus, sachant que, comme footballeur après l’age de 25-30 ans il sera changé contre d’autres joueurs plus jeunes qui cherchent l’affirmation dans la première étape à l’intérieur et en Europe. Que j’ai raison, vous pouvez voir comment récemment „l’équipe de Barcelone a été écrasée par Bayer Munich, 4-0, auquel a participé également le Grand Messi Ballon d’Or )”.

De meme l’équipe Real Madrid a été écrasée par Borusia avec un score de 4-1, auquel a participé également ”le grand Ronaldo, qui a pris lui aussi un Balonul d’or. C’est donc vrai les grandes vedettes, une fois qu’elles s’ocuppent également d’autres problemes, telle que la publicité etc, elles réduisent la préparation professionnelle. En ce concerne le match de footbal Otelul-Mencester U, il n’y a pas beaucoup à dire, car, les anglais quand ils sont venus à Bucarest, ils sont venus avec la leçons apprise.

Il a été observé le mode économique du jeu, avec des passes précises et il est très important de remarquer qu’ils n’ont pas joué avec la garniture de base mais plutot ils ont introduit également des réserves (vous pouvez observé la difference de niveau technique).
En ce concerne Otelul Galati, une fois de plus le faible niveau technique s’est évidentié, le manque de combinaisons entre les joueurs, des passes sans adresse, le manque d’entrainements de specialité, au jeu avec la tete de la balle.

Sur la rupture de rythme que dire encore qu’ils sont tombés amoureux de la balle de manière injustifiée. Cela se voit que Dorinel Munteanu a quitté l’équipe, au lieu des passes et des combinaisons précises et décisifs, ils ont préféré des passe en arrière (cette vilaine habitudes est spécifique aux équipes roumaines).

Des tires aux buts au fil de l’herbe ou à terre (des tires difficile à deffendre pour un gardien de grande taille, ils n’ont meme pas essayé. C’était plus simple de tirer à travers les buts. Une provocation non justifiée des pénaltis, s’ils ne touchaient pas la balle (on ne sait pas si les adversaires marquaient), cela dit beaucoup sur les entrainements de l’équipe.

Ce match a encore montré le niveau technique, psychologique et de vision sur le terrain des entraineurs de Roumanie.

A partir de 2003 quand j’ai publié sur le site www.craioveanug.ro, je dis toujours que c’est pas bien d’amener des joueurs étrangers en Roumanie car tu n’as pas comment savoir quelle “TARES” ils ont, sans parler du cout du club (Recemment monsieur le général et entraineur de football Cornel Dinu a confirmé ce que j’ai dit ci-haut), (c’est triste qu’il soit malade).
Avec cet argent l’on peut entrainer les jeunes roumains qui après un an donneraient les meilleurs résultats.

Loin de moi l’idée de critiquer le travail des entraîneurs locaux, mais que vous travaillez et luttez dur, très dur, ne signifie pas automatiquement la performance (le facteur qualité est mesuré en entrainements techniques d’exception, avec des méthodes exceptionnelles étudiées sur différents appareils et surtout avec des méthodes auxquelles l’ordinateur est un facteur décisif parce que pendant le processus d’entrainement, l’ordinateur met en évidence tous les mauvais procédés non performants et leur correction avec les méthodes déjà étudiées plus les problèmes psychologiques et l’amélioration des réflexes conditionnés du joueur. Cette manière de voir les problèmes chaque joueur à part entraînera à la formation d’une équipe de niveau international. Comme je l’ai dit plus haut avec de tels parties nous voulons entrer aux Coupes d’Europe?
Que dire encore de „Steaua” en Israël a tout simplement la risée (5-0).

De meme „Rapide” a pris été battue par une équipe sans beaucoup d’ambitions .
Et Vaslui a été battue en raison de mauvaise stratégie.
Donc: un entraîneur de performance ne demande pas à son patron d’acheter des joueurs. Je le répète, l’entraineur doit former le lot des joueurs de performance, s’il s’agit d’un entraîneur de performance. Ci-dessous je vais vous expliquer brièvement comment montrer succintement à quoi il doit ressemblé à mon avis, un joueur de performance et les caractéristiques de ces joueurs, etc. Il y a beaucoup à dire mais pour faire les commentaires sur la personnalité du football locale ou étranger, il faut que cette personnalité connaisse „le concept Craioveanu” pour parler la même langue.

Je tiens d’abord à dire que je suis „Electronicien professionnel, méthodiste méthodiste, inventeur et innovateur.

Maintenant, je cite la possibilité de participation des entraîneurs et méthodistes modernes qui peuvent élever le football de leur pays à un plus haut niveau. Quand je parle de entraineurs de haut niveau je me refere aux entraineurs et aux méthodistes avec des connaissances de psychologie, de psychiatrie, de pédagogie et de haut niveau technique individuelle. Il faut aussi des connaissances techniques de logique de phase, logique de disposition des joueurs sur le terrain et la logique des tirs au but (dans un schéma), en fonction de la hauteur et la capacité du gardien de but gardien etc. (des gardiens mieux adaptés aux boules qui viennent d’en haut ou des bales au fil de l’herbe).

Selon le gardiens, l’entraîneur ou le méthodiste vont former leur joueurs à appliquer les schemas appris pendant l’entrainement.
Très important pour les entraîneurs ou méthodistes est de connaître en détail l’équipement technique supérieure pour l’économie de temps.

Je comprends par économie de temps (l’entrainement des joueurs en un an au lieu de 4 ans).
Les Méthodes Craioveanu sont les seules méthodes qui peuvent atteindre ce qui est dit ci-dessus, à ce que je saches parce que le football pratiqué est d’un haut niveau technique, les ruptures de rythme, avec des économies d’effort physique et la possibilité de réaliser un effort physique d’au moins 120 minutes sans partir épuisés après le match, mais un peu fatigué, (s’ils apprennent des méthodes d’économie de temps avec un jeu apparemment lent, mais à un moment près de la porte adverse accélérer instantanément et savoir se méfier des mauvais joueurs, qui tendent à rompre les jambes de l’adversaire.

Les joueurs formés par les „Méthodes Craioveanu” pratiqueront une haute performance, un jeu élégant sans intentions d’agression de son adversaire sur le terrain, ou de la vieille mentalité qui favorise la méchanceté et la violence.
Les spectateurs viennent au stade pour se détendre et ne pas voir les joueurs avec les jambes cassées ou retirés sur une civière.

L’implication du soussigné au le football national et international

1) Je peux gérer le temps libre des joueurs, discrètement sans blesser l’orgueil blessé des joueurs, assurant ainsi un climat favorable, en particulier sur le terrain et dans les vestiaires.

Il bat tous les joueurs dans le comportement de la monnaie de casier et je me réfère à des actes d’indiscipline , etc. Ces déclarations peuvent être faites relativement simple en investissant un comité des joueurs les plus anciens , en particulier la famille et avec les meilleurs résultats dans le domaine .
Ces quatre ou trois joueurs dans le vestiaire peuvent résoudre des problèmes dans la plupart des cas, sans appel aux organes directeurs du club .
Peut créer top joueur qui ne peut pas l’arrêter par ne importe quel joueur adverse de grosse faute du joueur à être éliminé comme le dernier défenseur ou gardien de but qui doit le prendre dans mes bras et est donc retiré prise – carton rouge ;

2- Puis-je retirer de l’état de stress ou de panique un joueur, ( qui est généralement essentiel que l’équipe ) qui très mal dans un jeu de football en particulier casser après la première moitié , quand le joueur est bloqué par le stress ou de panique , la bévue commise.

3- excès peuvent gérer les joueurs et je veux dire les joueurs qui sautent au rythme sur le terrain , les gestes sportifs adressées joueurs adverses , arbitre, entraîneur ou partisans , indépendamment de leur option partisans , et d’autres gestes obscènes , qui peut être consulté et ne doit pas être affichée publiquement et les spectateurs et les supporters ;

4- joueurs après les méthodes originales peuvent travailler à un niveau de haute performance comme « Craioveanu Concept, qui est composé de ” méthodes ” Craioveanu , qui représente les méthodes techniques les plus avancées avec les meilleurs joueurs de dosage effort pour arrêter Il n’y joueurs décédés sur le terrain : Haldan , le FoEE , Farcas , etc.

5- La formation portera sur les mécanismes créés par l’équipement de niveau soussignés, en haut, à travers le monde et première européenne !

6- Puis-je mettre en œuvre dans le pays ou à l’étranger , équipement domestique ou international arbitres , équipements pour corriger les erreurs d’arbitrage , volontaire ou involontaire ! même pendant le jeu, donc les juges ne ont pas la possibilité de faire des erreurs . ( Findca tombera sous la Commission d’arbitrage ) . ( Dans le contexte quand il veut !!!!) .

7- Puis-je mettre en œuvre un stade avec des machines et de l’équipement , le plus récent niveau , monde et machines européennes qui ne ont pas été équipés avec ne importe quel stade du monde ou d’Europe .

8 joueurs qui se entraînent pour ” méthodes Craioveanu ” à l’âge de plus de 28 ans , ou qui ont certaines maladies , ou des joueurs qui ne peuvent pas faire face – Hautes parties performanta- auront une carrière , la décence et même élevée créant ainsi football et citoyens honorable profession . Puis-je remplacer les fans quand l’équipe est pénalisé ; ( Les joueurs ne réalisent même pas qu’ils ont des fans ), sans spectatori- , la FIFA ou l’UEFA , qui commentaire ne sera pas . Porter jeu sera comme un jeu normal avec les fans.

9 – Je peux réduire la convalescence des joueurs accidentés şi opérés. (Temps de récupération de 30-50% plus court) en première européenne.

10 – Je peux créer une atmosphère favorable et éliminer les excès des supporters au stade et hors stade, grâce à des méthodes originales et de top et avec la détection rapide des supporters ou des hooligans, peu nombreux avec une précision de 100 %, qui provoquent des destructions, des dégâts matériels importants aux clubs (amendes, suspensions du terrain etc.) et des conflits au stade et hors stade, que le hooligan soit de la Capitale ou de la province, qu’il ait un abonnement, un passeport etc., son identité sera connue avec précision, même s’il est masqué, (avec des outillages de top).

J’ai plusieurs autres possibilités, mais les méthodes pour leur application effective je les mettrai en application en fonction de la motivation.

Le temps est passé lorsque des patrons, des entraîneurs ou des directeurs techniques de clubs déclaraient à toutes les radios et télévisions du pays et d’ailleurs „que nous allons les battre, leur inscrire tout un tas de buts, ou nous nous ventons encore avec la Génération d’Or”, mais sur le terrain, nous ne sommes pas capables de confirmer nos dires !!!… Messieurs, dans le football professionnel, il faut avoir de la compétence et des initiatives réelles et non se venter.

Si ce qu’on veut réellement, c’est d’arriver dans une coupe européenne ou aux championnats européens ou mondiaux, il est alors obligatoire de former une équipe composée d’un entraîneur + un entraîneur méthodiste.

Ce n’est que dans cette formule qu’on peut accéder à l’élite du football européen et mondial, car la plupart des entraîneurs ont la „licence Pro” depuis 10 ou 20, 30 ans.

Je suis sûr que la „Fédération roumaine” ou d’autres „Fédérations” ont remarqué que les joueurs de renom qui ont maintenant le statut d’entraîneurs n’ont pas confirmé (une lacune de ces grands joueurs étant un ego hypertrophié). Ces cas sont semblables à ceux d’un professeur éminent, mais qui n’a pas vocation d’enseigner et les élèves ne comprennent pas. Je ne sais pas encore si FRF ou d’autres Fédérations ont organisé des cours de recyclage pour le football actuel et de top.

Dans le football moderne, la mission la plus ardue est celle qui revient à l’entraîneur méthodiste, car les tâches les plus grandes incombent au méthodiste et non à l’entraîneur, car on ne sait pas si l’entraîneur est au courant des méthodes de top du méthodiste.

Je vais aborder un aspect désagréable pour moi et pour les personnes de haut niveau du football national et international : La plupart des patrons, des présidents de clubs et des entraîneurs de clubs ont l’impression qu’en important des joueurs étrangers, ils auront des équipes redoutables ! , faux, parce que la plupart du temps, ils importent des joueurs ayant certaines „TARES”, qu’ils ne constateront qu’après la signature du contrat, généralement pour de fortes sommes. Une preuve de ce que j’ai raison la constitue le match de football C.f.R, Cluj-Bayer-Munich, où tout simplement l’équipe allemande a riz au nez de l’équipe de C.F.R. à Cluj, malgré toutes les vedettes amenées par le patron Pascany.

Ces situations sont dues au fait que quelques uns des entraîneurs ne peuvent amener les joueurs autochtones à un niveau de top, bien que les joueurs roumains aient les meilleures qualités génétiques (facteur d’intelligence 4, alors que les joueurs européens ont le facteur d’intelligence 2)-No comment. La situation la plus grotesque apparaît lorsqu’un joueur dans une très bonne situation pour marquer un but frappe dans le vide, envoie le ballon hors des buts et tire ensuite sur le gardien de but, pour s’adonner ensuite à des gestes ridicules, tels que : de frapper des coups de poing sur la tête, se rouler sur le gazon en donnant l’impression qu’il s’agissait d’un simple hasard et pas du tout de son manque de sérieux aux entraînements, des nuits perdues à boire ou en compagnie des femmes et de son piteux état physique au match, affaibli et fatigué. De nombreux officiels ou entraîneurs qui cassent du sucre sur le dos de leurs collègues entraîneurs et je ne sais pas pourquoi ils le font.
Il est très simple de constater la valeur de l’entraîneur, „d’après les résultat”, sans nul besoin de commentaires ou d’insultes, pratiquées même par quelques uns des officiels ou des entraîneurs aux émissions télévisées.   Il serait souhaitable que ceux auxquels je fais allusion comprennent qu’un tel comportement n’est pas sans laisser des traces, difficiles à effacer, sur l’image au niveau national et surtout international.
Un autre aspect déplorable est le moment où le match est perdu et l’entraîneur ou les joueurs mettent l’échec sur le compte de „la guigne” et non sur celui de la qualité des entraînements ou sur le style de vie peu adapté au sport, sur le fait qu’ils ont perdu du temps en jouant le ballon dans leur propre terrain, ou lorsqu’ils sont menés sur les tableaux d’affichage, ils commettent des fautes en attaque, perdant le contrôle du ballon qui se trouve déjà dans le carré de l’adversaire, ils font sortir le ballon du terrain, se bagarrent, se crachent dessus les uns les autres, reçoivent des cartons jaunes ou rouges de façon injustifiée, ils apostrophent l’arbitre et d’autres actes d’indiscipline sur le terrain du même acabit, au lieu de voir quel est leur intérêt. Dans le football professionnel, „LA GUIGNE” n’existe pas, tout ce qui existe, c’est une mauvaise forme physique, le manque de méthodes techniques aux entraînements, le manque de préparation psychologique du joueur avant d’entrer sur le terrain et surtout la surveillance du joueur pendant son temps libre (de façon discrète).

Par ailleurs, le manque de dotation en appareillage spécial de top, destiné aux entraînements du joueur, au niveau de top et non dans le style ordinaire, on fait quelques passes et hop! l’entraînement est fini pour aujourd’hui.

L’accès aux Coupes Européennes, au Championnat Européen ou au Championnat Mondial suppose beaucoup de travail, de la responsabilité et de la compétence etc.

A mon avis, pour que le football roumain puisse arriver au niveau européen, il faut prendre des mesures musclées et je parle du fait que les salaires des joueurs, du personnel technique, des arbitres etc. sont confidentiels. Cela est très nuisible, car ça tue la concurrence entre joueurs, laisse lieu aux abus, aux jeux de coulisses, aux arrangements possibles avec les arbitres, sans plus parler de l’évasion fiscale qui ne peut être suivie.

Tout ceux du monde du football savent bien que j’ai raison, par exemple, l’arrestation de plusieurs arbitres et même du chef des arbitres, ainsi que tant d’autres, comme l’invitation à la D.N.A. du président lui-même de la F.R.F et du Président de la Ligue Professionnelle de Football, ainsi que d’autres personnalités à la tête de la Fédération Roumaine de Football.

Et après tout ça, nous espérons quand même une qualification à la Coupe d’Europe ou au Championnat Européen et au Championnat Mondial ?

A mon avis, il faut des changements de structure et de substance pour accéder aux coupes Européennes et au championnat Européen et Mondial.

Ca n’est que lorsque les salaires des joueurs et des entraîneurs seront transparents qu’on pourra parler d’un système concurrentiel efficace entre les joueurs.

L’une des plus grandes fautes que commettent les patrons et les entraîneurs est celle de donner des salaires élevés aux joueurs, au lieu de donner des salaires plus bas et des primes de jeu consistantes, avivant ainsi la concurrence et améliorant la qualité du jeu sur le terrain à des niveaux très supérieurs entre les joueurs.

On peut former une équipe (uniquement de jeunes Roumain) qui peuvent jouer n’importe quel match, quel que soit le nom de l’équipe qui soit après un an au même niveau que toute équipe de top et qui participe à n’importe quelle finale des „Coupes d’Europe” ou du „Championnat Européen et du Championnat Mondial”.

Je peux par ailleurs améliorer radicalement des équipes du „Handball Masculin et Féminin”, ainsi que dans le Basketball, le Volleyball, la Boxe et le Local Kombat, le tennis, le hockey sur glace, car j’ai étudié ces sports et j’ai constaté individuellement et par équipes les manquements de chaque joueur ou équipe prise à part etc.

Ainsi, je peux mener l’équipe vers les cibles finales ; gagner le championnat ou les coupes auxquelles elles auront accès.

Dans la suite, je vous propose plusieurs possibilités et observations personnelles concernant des joueurs de football. Quelques possibilités pour les joueurs qui seront formés par moi.

1) Les joueurs évolueront à un haut niveau et constamment durant 90 minutes (sans chutes de forme) ;

2) Ils ne vont pas rater facilement, tant les coups francs que les tirs aux buts qui dérivent des combinaisons à proximité des buts (Rendement jamais atteint dans n’importe quel club d’Europe). (Spécialisations hors du commun avec l’implication du sous-conscient du joueur) ; 

3) Des entraînements visant à peaufiner les reflexes conditionnés innés et les perfectionner;
4) Ils vont réaliser des combinaisons rapides et efficaces (des styles multiples avec des caractéristiques de top) ;
5) Vérification et cadrage et perfectionnement du spectre visuel du joueur pour une vue performance -180 degrés ;

6) Des entraînements spéciaux au ballon pour fixer dans la mémoire les distances aléatoires de passe ;
7) Entraînements spéciaux pour former les reflexes de précision pour les coups avec la tête (outillage) ;

8) Précision des tirs au but à l’aide des outillages Craioveanu (première Mondiale) ;
9) Préparation des attaquants, des milieux de terrain et même des arrières pour l’exécution de coups francs dans le style parabole avec angle dirigé selon la méthode 27 et 37 (dans le style Craioveanu), ce qui permet une plus grande précision, similaire à „follya – secca” (dans trois styles originaux et de dernière heure), mais plus complexe, car le coup peut être dirigé en fonction de l’endroit souhaité pour que le ballon arrive dans les buts avec très grande précision. Au préalable ces coups spéciaux étant expliqués théoriquement aux joueurs, (pour que le joueur réalise d’abord mentalement, comment et la manière de s’y prendre pour frapper le ballon) ; 

10) Positionnement et emplacement des arrières pour repousser et dévier les coups de tête des adversaires (avec un maximum d’efficacité et en apprenant les trajectoires et les effets que peut acquérir la balle sur tous les trajets et sous tous les angles des coups de tête). Les effets imprimés à la balle avec la tête – sur toutes les directions (avec présentation théorique et pratique devant les joueurs quel que soit le niveau du joueur) ;

11) Des dribblings spéciaux et des passes au talon (avec un effet de top) car l’attaquant ne peut être arrêté par le gardien de but adverse que par une faute grossière qui entraîne automatiquement le carton rouge (outillage et méthode de top, Craioveanu) ;

12) Des entraînements spéciaux (élément de nouveauté) qui concernent l’homogénéisation des joueurs avec une grande précision ;

13) Méthodes spéciales qui concernent la réduction des accidents, avec récupération rapide (super méthodes) ;

14) Différentes positions du gardien de but qui, dans des situations données, sont obligatoires (positions absolument nouvelles avec une effet majeur). Grâce à des procédés spéciaux les gardiens apprendront à „sentir intuitivement” la trajectoire de la balle qui se dirige vers les buts avec une précision de 90 % (méthode de top 5

15) Des tirs à effets spéciaux et allure de parabole dans le style Craioveanu, (“draif effect” et “rever effect”), (en roumain, tir de côte ou tir cou-de-pied, avec une allure de 20-60 degrés, exécutés par certains joueurs ; (draif effect, dans le style de l’Anglais Bekamp et du brésilien Ronaldo qui peut exécuter les deux styles, grande finesse et spectacle !!) ;

16) Déviations subtiles des tirs devant les buts dans le style de l’ancien joueur de football Anglais Boby-Charton et récemment – Mutu – dans le match Roumanie – République Tchèque (remarquable élégance), apprendre des dribblings similaires, dans le style ; Ronaldhnio;

17) Mesures spéciales pour améliorer la forme des joueurs avant le match (Mesures à caractère logique et pratique), mesures de réhabilitation des joueurs pondéraux, avec des états, de stress, panique, blasés, fatigue physique, états de fatigue et du culot (mal utilisé);

18) Effets et dribblings spéciaux dans lesquels l’attaquant ne peut être arrêté que par une faute, grossièrement, situations surtout dans le carré de l’adversaire, (effets de spectacle 100 % totalement nouveaux, n’ayant jamais encore été utilisés dans un match de football) ;

19) Les sportifs entraînés selon – les Méthodes Craioveanu – n’auront jamais des crampes musculaires sur le terrain. Procédés spéciaux ;
20) Méthodes d’hypnose apparente, avec distraction de l’attention de l’adversaire – envoi du ballon diamétralement opposé ;

21) Méthode moderne pour arranger le mur dans le cas des coups francs, où le gardien connaîtra avec précision la trajectoire du ballon ;

22) Schémas tactiques pour utiliser judicieusement les passes de la tête et se placer dans des situations d’inscrire ;

23) Ensemble de schémas pour marquer des buts avec des éléments non-conventionnels. Genoux, talon, … ,

24) Méthodes pour s’exercer et explications théoriques au tableau, où la présence est obligatoire, quel que soit le niveau du joueur (analyse de toutes les fautes commises pendant un match) ;
25) Méthodes pour résoudre les aspects nocifs dans le vie privée des joueurs ( boisson, nuits blanches, …, scandales etc. – dans le cas des joueurs de valeur – ) (méthodes discrètes, sans blesser l’orgueil du joueur) ;

26) Méthodes originales pour; perte de poids rapide des joueurs pondéraux, (sans effets secondaires, mais performantes) ;

27) Méthodes modernes pour la vitalité, 24 heures avant le match pour les joueurs ;

28) Renoncement aux camps d’entraînement fatigants prolongés pour des raisons complexes que je vais décrire ultérieurement ;

29) L’une des principales méthodes est le conseil psychologique moderne accordé aux joueurs selon la méthode spéciale Craioveanu (la méthode la plus moderne sans effets négatifs) ;

30) Cette méthode consiste à faire sortir le joueur de l’état de stress, ou de l’état de panique etc., surtout lorsque le joueur commet des erreurs graves ; dans la première mi-temps ; car dans la pause entre les mi-temps, (dans les 15 minutes), le joueur peut être complètement remis, par exemple des buts dans son propre camp ou des passes erronées chez l’adversaire, les coups portés à un joueur dans le carré, qui ont comme résultat la pénalisation par l’arbitre consistant dans des penalties ou des coups de 11 mètres etc. (cette méthode sera en première mondiale) ;

31) Le renoncement aux pénalités pécuniaires infligées aux joueurs, qui ont des effets contraires, avec de graves implications psychologiques ;

32) Les plus récentes méthodes qui visent précisément les supporters agressifs, voir l’annexe – 1 – !) ;

33) Les méthodes „Craioveanu” les plus modernes qui règlent la situation lors d’un match (sans supporters au stade en cas de pénalisation par l’UFA, la FIFA etc.) ;

34) La remise en état du gazon détruit, devant les buts, en 2 jours et en cas d’urgence en un jour ;

35) La possibilité de jouer le match par n’importe quelles conditions météo, y compris pluie, brouillard… (avec des équipements spéciaux) ;

36) La Roumanie pourrait utiliser le „Test YoYo” logiciel sur l’ordinateur qui met en évidence le niveau de concentration de l’oxygène dans les poumons, la capacité d’effort du footballeur professionnel et certains signes du fonctionnement du cœur, les entraîneurs pouvant ainsi choisir les footballeurs les plus sains et les plus résistants, utilisé au Danemark ;

IV) Méthodes pour découvrir les jeunes– talents – très rapidement en appliquant la technologie Craioveanu ;

V) Outillages originaux, (uniques, de haut niveau technique) qui ont un poids d’une importance maximale pour l’économie de temps et l’amélioration du niveau technique pour les joueurs de tous les niveaux, y compris les joueurs de top.

La deuxième partie exclusivement sur demande.

A n’importe quel moment je peux prendre en charge une équipe de la première division – A – pour la mener jusqu’à la finale d’une coupe Européenne, si c’est moi qui sélectionne les joueurs. Je ne vais jamais utiliser des joueurs étrangers, mais exclusivement des joueurs autochtones, à partir de l’âge de 17 ans jusqu’à tout au plus 20 ans.

Quelques réflexions sur les équipes de football de Roumanie et d’Europe.

Je vais tout d’abord parler des sélectionneurs des équipes – Nationales et Européennes –

Les méthodes d’information des sélectionneurs sont déficitaires, car les sélectionneurs n’ont pas une participation dans chaque match de la division „A” et dans trop peu de matches, nationaux et internationaux en raison du temps, et ils ne connaissent pas des méthodes nouvelles (et les appareils modernes de top), sur le plan Européen et Mondial, pour sélectionner, réellement et efficacement les joueurs les mieux en forme pour les matches de – la sélection Nationale – du pays concerné (niveau d’information plus que modeste). Les sélectionneurs et les entraîneurs n’accordent pas d’attention aux méthodes modernes de psychologie, aux tests mentaux et logiques à faire passer aux joueur en vue de la sélection. Par ailleurs, ils n’accordent pas d’attention aux plus récentes méthodes de la technique de top pour les entraîneurs de football et aux méthodes pédagogiques avec mise en pratique pour savoir réellement comment il faut préparer un joueur de football, dans le cadre de méthodes déjà étudiées (par exemple le perfectionnement des reflexes conditionnés innés jusqu’à devenir des reflexes spécialisés qui en règle générale sont enseignés par des entraîneurs méthodistes).

Important : Les sélectionneurs, les entraîneurs ne sont pas arrivés à connaître la psychologie des joueurs pour gérer le temps libre des joueurs (voir les „Méthodes Craioveanu”), méthodes discrètes, le joueur ne se rend même pas compte et n’est pas blessé dans son orgueil.

Un facteur primordial est : que (l’entraîneur), le méthodiste puisse former les jeunes joueurs de football selon des méthodes de top bien établies ; apprendre aux joueurs à avoir des performances ; par exemple dans les sprints, (course à pied) à partir de 12 pour 100 m, 11″ sur 100 m et atteindre 10,5″ sur 100 m et dans le cas d’un joueur exceptionnel 10,2 „pour 100 m, combinée avec la rupture de rythme.

Certains manquements constatés par moi aux équipes de football sont : Le manque de connaissances des joueurs en termes d’effet de spectacle et de niveau technique – casser le rythme – ils ne savent pas frapper la balle de la tête avec précision, ils ne savent pas arrête une balle qui arrive chez eux, ne donnent pas des passes précises et manquent de logique lorsqu’ils savent qu’il ne peuvent pas faire des passes avec précision sur de grandes distances, faire la passe à côté du coéquipier le plus proche (pas d’appareils de top) tirent au but soit au hasard soit ils frappent le gardien ou alors le tir est prévisible et en plus ils font des gestes comme „laisse, c’est pas grave, ça arrive, et alors !! c’est comme ça qu’on rate des phases importantes travaillées par ses collègues.

Il y a aussi des manifestations fréquentes qui n’ont rien à voir avec le football, mais qui nuisent au joueur. Ces manifestations, même si elles n’ont pas lieu sur le terrain, contribuent négativement à la mentalité d’homme simple qui à un moment donné n’a pas de discernement, telles que : colifichets, bijoux sans valeur, chaînes, coiffures excentriques, surnoms empruntés à l’étranger tels que le roi, le féroce, le magnifique, le prince ; et quoi dire de nuits perdues avec les femmes et la boisson qui affectent directement la condition physique et mentale du joueur. Le professeur Hamaroff a expliqué que les 100 milliards de neurones du cerveau perdent au moins 25 % des neurones lors de l’ingestion d’alcool, un an ou deux en fonction des caractéristiques génétiques du footballeur. C’est ainsi qu’apparaissent les états de panique, l’hésitation à prendre des décisions instantanées, des réflexes conditionnés retardés, cumulés avec une fatigue mentale permanente et autour de 40 – 50 ans apparaît sûrement le phénomène de la maladie „d’Alzheimer”). Par exemple Niculescu, Zicu et le prince de «Dinamo» etc. et quand ils ont match ils sont fatigués et ne sont pas capables de faire pressing et de s’engager dans la défense, laissant tout le poids sur les défenseurs et le gardien.

Mais s’ils sont transférés à une autre équipe, alors ils se reposent pendant une courte période de temps, sans ces excès et jouent font du vrai football pour démontrer quelle erreur a fait le club qui a renoncé à ses services, mais oublient qu’avant d’être transférés, ils passaient leur temps dans les restaurants, sans plus parler du football („Un aspect déplorable, de certains joueurs dépourvus de bon sens, de logique et indifférents est l’aspect : Le joueur met la balle „out” intentionnellement et à plusieurs reprises, renvoie des passes vers son propre but, fait de grandes fautes injustifiées devant les buts adverses, simulant des coups dans le carré en recourant à des schémas mélodramatiques, oubliant que son équipe a fait des efforts pour obtenir que le ballon arrive dans cette position favorable, pour la fructifier et surtout lorsque leur équipe est menée sur le tableau d’affichage”).

Ce temps gaspillé par les joueurs pouvant être utilisés même pendant libre afin de corriger les erreurs du joueur sur le terrain.

Vous direz probablement comme un entraîneur que je ne nommerai pas, qui disait : mais quoi, est-ce que je peux les garder, moi? que font-ils la nuit ? Réponse : Non, monsieur l’entraîneur, vous n’avez pas à les garder la nuit ! Il y a des mesures discrètes conformément au «Concept Craioveanu” (et le principe Walddorff) que vous n’avez pas lues au moment opportun, matériel que vous avez reçu de Monsieur Gigi Netoiu. Pourtant, vous vous souvenez de quelque chose !! De vous promener avec la caméra vidéo dans les tribunes, parce que vous estimiez que vous êtes le meilleur. Est-ce bien vrai ?! Avez-vous gagné une Coupe d’Europe ou même avez-vous joué une finale européenne ? Qu’est-ce que je peux dire encore de la façon dont ils exécutent des tirs au but !! Faites quelques entraîneurs qui parlent de coups dans le style folia – seca, draif effet, revers direct, savent-ils comment les expliquer aux jeunes joueurs, d’abord graphiquement et ensuite pratiquement ?

Que dire encore des joueurs qui se font passer pour blessés pour encaisser leur salaire sans se casser la tête, donc sans effort. Certains entraîneurs qui même s’ils travaillent beaucoup, le facteur de qualité technique est modeste. Ainsi, ces entraîneurs pour couvrir les lacunes techniques disent qu’ils ont de nombreux joueurs blessés (dans une équipe formée par moi, je ne vais pas utiliser les „excuses” comme celle que j’ai beaucoup de joueurs blessés).

L’élimination des états superficiels et la formation du joueur, d’être fair-play, de ne pas être égoïste en cherchant à marque, même si son collègue se trouve dans des situation plus favorable pour marquer, les buts étant vides.

Une autre situation très grave, c’est lorsque le joueur se met à se quereller avec les joueurs ou les arbitres. Ces manifestations doivent être punies très durement, parce qu’elle portent préjudice à l’équipe en accumulant des cartons jaunes ou rouges, en fonction de l’infraction et ce n’est pas rare que les meilleurs joueurs soient même provoqués, par les joueurs adverses et parfois même par l’arbitre, afin d’éliminer en règle générale le meilleur de joueur, ainsi l’équipe peut être battue facilement, et dans le match suivant, le meilleur joueur de ne peut pas jouer à cause de cartons jaunes accumulés ou au carton rouge.

L’un des aspects graves à mon avis est l’immixtion du patron et des actionnaires dans la sélection subjective de l’équipe ou la formation de l’équipe avec quelques joueurs imposées par le patron en fonction de la vision du patron ou à cause d’obligations ou d’autre nature. Ce sont des questions très graves qui se traduisent généralement par des échecs et la perte du prestige du club et des sommes considérables.

Un aspect néfaste pour la Roumanie est l’importation de joueurs étrangers marqués de „TARES” multiples. Messieurs !! La Roumanie a assez de jeunes gens en bonne santé mentalement et physiquement !! Ne pensez-vous pas qu’il serait préférable de créer des footballeurs autochtones ? (qui sont génétiquement les meilleurs en Europe). Par exemple le Symbole du club Dinamo et le plus élevé entraîneur de la Roumanie est Monsieur le Général Cornel Dinu, qui est né en même temps que le club Dinamo (62 ans). Et c’est aussi ce qu’il a dit, que les joueurs nationaux sont préférables, pour les raisons exposées ci-dessus et il y a d’autres raisons très importantes. Certes, je n’ai plus de place sur ce site pour expliquer dans le détail toutes les „Méthodes Craioveanu” et surtout les méthodes pratiques d’application qui ont une tendance bien établie, le programme pour chaque joueur étant nominal sur l’ordinateur. Ces méthodes, sur lesquelles je ai travaillé durant 30 ans, ont de la valeur pour leur mise en œuvre sur le terrain et dans les écoles où on obtient la licence – Pro – dans n’importe quelle écoles en Europe. Messieurs !! Le football international n’attend pas que le football de Roumanie soit au même niveau. Des mesures devraient être prises par la FRF et par les entraîneurs et les méthodistes les plus compétents pour que le football national soit au niveau Européen, parce que même les Russes ont de meilleures équipes de football. Je dois admettre qu’il y a eu des progrès dans le football roumain, mais pas au plus haut niveau du football italien, anglais, espagnol.

Messieurs les Entraîneurs et Spécialistes des instances dirigeantes de la F.R.F. !La Roumanie, en appliquant les „Méthodes Craioveanu”, peut avoir des équipes de football de top qui feront face avec succès à n’importe quelles équipes d’Europe et peuvent gagner toute coupe d’Europe.

Mes conclusions personnelles vis-à-vis du football national et européen.

Je vais d’abord parler de la situation actuelle, lorsque les équipes d’Europe et du championnat national comprennent des joueurs de différents pays, devenant ainsi des équipes multinationales. Cette situation crée de nombreux problèmes parce que ces joueurs sont proposés par les clubs de leur pays respectifs pour diverses raisons, habituellement peu orthodoxes et qui ont généralement beaucoup de tares et dans la plupart des cas, ces équipes voulaient se débarrasser de ces joueurs et ils se sont dit à eux-mêmes, il vaut mieux que nous gagnions un peu d’argent. Dans le même temps, l’entraîneur qui reçoit des joueurs étrangers doit tenir compte du genre de joueur et de quel groupe de personnes il fait partie. Par exemple, les joueurs des peuples nordiques sont des joueurs travailleurs, avec beaucoup de ténacité pour le travail bien fait et, en plus, honnêtes. 2– Les joueurs Latins : des joueurs très agiles, avec un esprit particulièrement innovant, un haut niveau technique, avec un riche fantaisie pour les schémas de jeu et possédant la technique de casser le rythme, querelleurs, de bons acteurs, culottés etc. 3- Des joueurs caucasiens, des joueurs très ambitieux avec une bonne dose de malice, athlétiques, rapides et endurants. 4 – Joueurs „de couleur” : joueurs athlétiques qui sentent moins les coups reçus, ayant une bonne endurance aux efforts, lourds, effrontés avec les arbitres, bons au tir au but (généralement des tirs puissants) et parfois altruistes et une bonne partie d’entre eux avec une technique rudimentaire, au début – la langue -. Messieurs, pour entraîner ce conglomérat de joueurs il est nécessaires d’avoir des connaissances solides de psychologie, de pédagogie, de connaître le principe Waldorf, de savoir comment gérer discrètement le temps libre du joueur, de connaître l’équipement de top et de les appliquer lors des entraînements.

La technique individuelle pour les joueurs mentionnés ci-dessus selon un programme sur l’ordinateur pour chaque individu. Je ne sais pas combien d’entraîneurs possèdent ces qualités et qui ils sont, mais s’ils les possèdent, ils se font remarquer par leurs résultats.

Mon opinion personnelle est que la Roumanie doit être exportatrice de joueurs en Europe et dans le monde entier et non importatrice, parce que nous avons toutes les conditions nécessaires pour créer les meilleurs joueurs et pour les vendre à l’étranger après l’âge de 24 – 25 ans, lorsqu’ils commencent à avoir et d’autres activités, telles la publicités etc., ce qui pousse à négliger partiellement la performance dans le sport. Dans un proche avenir les équipes de football les plus précieuses seront celles qui seront gérées aussi par un entraîneur méthodiste.

En Roumanie, des entraîneurs professionnels de haut niveau sont, à mon avis, Monsieur Cornel Dinu, qui a un diplôme de licence en droit, Emeric Ienei, Mircea Lucescu, Puiu Iordanescu, les autres entraîneurs n’ont jamais gagné la Coupe d’Europe ou tout autre trophée.

Tel que je vois les choses, les entraîneurs les plus talentueux sont ceux qui forment eux-mêmes des joueurs et ne les achètent pas, faisant ainsi preuve de réelles connaissances techniques pour la formation de joueurs d’élite.

D’autre part, le Concept Craioveanu contient :

  1. L’équipement pour arbitrage national et international au plus haut niveau 2. L’équipement pour des stades ultra-modernes, première mondiale
  2. L’équipement pour la détection de jeunes talents rapidement, une semaine.
  3. L’équipement pour la spécialisation des meilleurs et le gain de temps lors des entraînements. Première européenne
  4. Équipement pour les meilleurs joueurs qui augmentent la précision des tirs et spécialisent des réflexes conditionnés.
  5. Le Chapitre Industrie est destiné à l’économie roumaine, avec la sortie de la crise économique en tout au plus trois mois. Se applique à tout pays ou groupe international.