Pour être un site moderne et actuel j’ai apporté des changements de fond dans la logique, la mentalité, la technique et le comportement des joueurs et des entraîneurs en fonction de la façon dont le site a encadré des mises à jour méthodiques dans le contexte d’aujourd’hui.

Beaucoup d’entraîneurs croient que l’obtention d’une licence „PRO” signifie qu’ils sont des entraîneurs totaux et même les meilleurs!!!.
Un proverbe dit „C’est pas grave que tu te considère bon, ce n’est pas grave quand tu te considère très bon mais c’est un danger de penser que tu es «le meilleur». Premièrement être un entraîneur de haut niveau il faut avoir un „IQ ” de plus de 120 et être reconnu ne serait-ce qu’en Europe. Le simple fait que les entraîneurs veuillent avoir accès à d’élite du football „européenne et mondial” n’est pas une condition, si cela n’est pas prouvé aussi par des „bons résultats”!!!.

Détaillons certains aspects :
Tout d’abord, en tant qu’entraîneur, vous devez être un bon psychologue, avoir de la patience avec les jeunes talents, faire des séances d’entraînement selon des méthodes bien établies qui contiennent „la perspicacité, l’attention distributive, l’intelligence, la conception, la vision sur le terrain, etc. pas les brefs entrainements que je vois sur les bases sportives de Bucarest du genre „tiens la balle et donnes-moi aussi toi la balle et un fait également un tour du stade et voila c’est fini l’entrainement pour aujourd’hui.

Avoir des «Méthodes d’entrainement” vérifiées et mises en œuvre, sous forme de résumés, des extraits de „méthodes de formation spécialisées” conformément aux „Méthodes Craioveanu ” (à noter, „les méthodes Craioveanu sont completes mais dans ce matériel, je ne peux developer que leurs effets et non «les méthodes d’application, qui ne seront appliquées que par moi dans un club professionnel de division „A”), méthodes basées sur des études de nombreux cas, mis en œuvre, et dont les résumés de méthodes d’implementation ont été mis en place.

Vous devez savoir visualiser, la capacité et le niveau d’intelligence, le facteur d’intelligence mesurable en Roumanie et en Europe tel que le spécialiste de Harvard Daniel Goleman, qui se réfère au facteur d’intelligence par le EQ quotient émotionnel, qui peut s’apprendre, se développer et s’améliorer à tout âge. Il représente la combinaison des habilités personnelles avec l’expérience, c’est à dire la maturité affective qui procure une promotion dans votre choix de carrière.

Si vous créez un équilibre entre le QI et le QE, la route vers réussie manageriale est ouverte. Par les réactions rapides, des qualités particulières de sprint et de rupture de rythme du sportif future „Joueur”. Il faut voir dans quelles conditions peut s’encadrer le jeune dans le programme d’initiation et d’amélioration des «réflexes conditionnés, du jeune futur „joueur de football” jeune qui après des entraînements soutenus peut atteindre un QI de 120 et dans des cas exceptionnels un QI de 140.

Dans un autre ordre d’idées, la formation de jeunes footballeurs se font actuellement également avec des équipements modernes que tous les pays en Europe et dans le monde ne possèdent pas.
En Roumanie, les seuls dispositifs de formation sont intégrés dans «le concept Craioveanu contenant” des méthodes et des équipements de formation afferents” et je ne sais pas si je me trompe, mais je pense qu’ils sont uniques en Europe et peut-être au monde.

En plus de tout ce qui précède, un entraîneur méthodiste doit savoir corriger avec des tares avec lesquels le jeune arrive à un club de football. Par exemple, un jeune homme qui sort d’un entourage inappropriée par rapport à la profession de „Football”.

Dans «Méthodes Craioveanu » il y a des corrections pour des joueurs talentueux qui méritent l’effort de l’entraîneur. Le temps des joueurs indisciplinés dans les stades est revolu, ayant le caractère réfractaire au football moderne.
Il y aura des footballeurs de plus en plus „élevés”. En même temps pour les joueurs de talent à travers les «méthodes Craioveanu” il est prévu la possibilité de formation de joueurs tels que les citoyens qui, après qu’ils aient l’âge de laisser le „Football de Performance”, que ce joueur ait une «profession».

Dans ce site, en raison de situations particulières et dans des contextes différents, je serai obligé de répéter les passages précédents.

Dans un autre ordre d’idées, je vais me référer au comportement indécent et irrespectueux de l’entraîneur „de la nationale roumaine, M. Piturca !!!”, qui s’est permis d’offenser un véritable entraîneur, avec des résultats exceptionnels dans „Dinamo Bucarest, M. le général entraîneur Cornel Dinu. Mis à part le fait que monsieur l’entraîneur Piturca ne peut pas s’élever au meme niveau que monsieur le général et entraîneur Cornel Dinu, ses déclarations à la télévision sont «rurales» dans un autre pays d’Europe, il aurait été congédié immédiatement parce entache l’image du pays.

Etant „Dinamoviste convaincu” depuis la fondation du Club Dinamo de Bucurresti au fil des ans depuis 1964, j’ai observé tous les entraîneurs qui ont visité cette équipe de football. Le meilleur entraîneur avec les succès les plus notables était «Monsieur le général Cornel Dinu” (Mircea Lucescu, etc.) et cela peut être expliqué parce qu’il n’était pas seulement un joueur et entraîneur, mais il a fait un collège, même s’il était procureur, cela a développé son mental et l’a aidé à faire une analyse pertinente, à la fois des matchs de football et des joueurs qu’il a formés et va formé et ne les a pas acquis tout prêts, comme le font la plupart des entraîneurs pour ne plus se fatiguer, (comme les entraîneurs ne paient pas les joueurs qu’ils désirent, mais c’est le „patron ou le président du club” qui les paient), ou ils n’ont pas d’outils didactiques, de méthodes d’enseignement modernes, etc. Pour être entraîneur comme M. général Cornel Dinu (voir les discours élevés sur les antennes de télévision), vous devez d’abord connaître tous les défauts des joueurs et voir les possibilités de corriger ces défauts (si le joueur en vaut la peine, par un comportement exemplaire) puis, les qualités sportives, en commençant par la première épreuve d’effort, la vitesse, les réflexes conditionnés en ordre, pour atteindre les étapes les plus importantes dans la formation du joueur telle «la spécialisation et l’amélioration des réflexes conditionnés natifs” (par le biais de la formation du plus haut niveau technique, voir le site www.craioveanug.ro/football) parce que dans le football moderne, cela ne marche plus avec les entrainements superficiels tels les „entraînements” qui n’ont pas un cours naturel et une methodologie de formation au sens de courir dans un rythme acceleré crescendo pour obtenir un temps de 11,5 / 100 mètres, jusqu’à une formation spéciale pour les athlètes talentueux unir 10,5 (10,2/100 mètres, pour les joueurs exceptionnels).

Dans les phases ultérieures on précèdera aux tirs et aux passes de précision, à l’équipement et culminant avec les ruptures de rythmes accéléré subitement et avec beaucoup d’effet, à la performance unique et d’autres procédés.
Ce que j’ai dit plus tôt, peut conduire l’équipe de la Roumanie ou n’importe quel club de Roumanie au circuit d’Europe et du Monde. Mais cet objectif devrait commencer à partir de la FRF et du comité technique FRF.
En FRF, il faut être un spécialiste pour comprendre ce que j’ai écrit ci-dessus. Et sachez Messieurs!! il est important d’avoir une „licence PRO, mais pas nécessairement, si vous ne «l’honorer pas». Et je vais vous donner un exemple concret: Albert Einstein a été déclaré, „retardé” dans son enfance parce que ceux autour de lui ne comprenaient pas les visions modernes et à un niveau hors du commun, plus tard pour être considéré „le père de la théorie de la relativité”.
Ceci met en evidence ce qu’est le facteur intelligence „humain maximum” niveau „6” (QI 180), le plus grand dans mon avis. Et je dis cela parce que pour moi, certains on qui on la prétention d’avoir une licence „PRO” que mes „méthodes” sont utopiques. J’ai réalisé donc que j’ai à faire avec des entraîneurs qui ont obtenu leurs «licences PRO”, par diverses méthodes, qui ne semblent pas si „orthodoxes” alors que vous n’êtes pas en mesure de lire les documents de „du debut à la fin”.

Revenant au football en Roumanie nous sommes arrivés, en 2013, qu’aucune équipe de football ne puisse se qualifier à une „finale européenne, sans mentionner que l’équipe nationale n’a pas réussi à se qualifier pour le Championnat d’Europe et du Monde parce que certains des meilleurs entraîneurs que Lucescu agissent à l’étranger .
Les dirigeants de la FRF se sont demandé pourquoi? .
Quelles sont les causes pour lesquelles la Roumanie qui a le meilleur matériel génétique des athlètes et des entraîneurs ne participent pas à la Coupes d’Europe et du monde ? n’ai même pas dépassé la phase des groupes.

Pouvons-nous encore parler de la performance de football en Roumanie?
Tous les entraîneurs se vantent de „la licence PRO”, mais ils n’ont pas aidé pour accéder à aucune Coupe d’Europe?.
Notez que l’actuel entraîneur de „l’équipe nationale M. Piturca a eu un moment de sincérité quand il a dit, je cite: „les joueurs actuels en Roumanie, en ce moment, ne peuvent faire face aux joueurs en Europe qui sont à un niveau supérieur”. (Je me demande Quelle est la contribution de M. l’entraineur” national”?, (payer €450 000)? Et j’ai donc raison, quand je dis que les joueurs de cette génération ne sont pas formés par les meilleurs méthodes de premier rang d’un „méthodiste” de haute performance (premièrement un méthodiste s’occupe des performance techniques individuelles des joueurs séparement), parce que les seules méthodes de haut niveau sont celles de Craioveanu. Voir le site www.craioveanug.ro/football et ne pas dire que la Roumanie n’a pas de footballeurs de niveau européen. Si nous n’en avons pas „créons-les, parce que nous avons des jeunes, plus précieux que ceux de l’Europe (voir, Chiriches), etc.